Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 15:40

Je rentre d'un petit séjour à l'hôpital.
Rarement partie de plaisir (excepté dans certaines bandes dessinées), ces jours derniers ont été plutôt éprouvants.
Étant immunodéprimé par la maladie et les traitements, j'étais jusqu'à présent étrangement épargné par les microbes. C'est à peine si un petit rhume me rendait visite durant l'hiver.
Était-ce reculer pour mieux sauter ?
Toujours est-il qu'une fièvre carabinée m'a expédié illico presto au Centre Léon Bérard.
Après de nombreux examens, Echérichia Coli a été retrouvée dans mes urines.
Résultat des courses : pneumocystose.
Le Gg s'est progressivement retrouvé gonflé de 8 à 10 litres d'eau, bien installés dans ses tissus, avec pour conséquence un encombrement physique empiétant largement sur ses capacités respiratoires. Non content de subir une pression mécanique due au volume hydrique, mes poumons étaient saturés de déchets du combat que se livraient bactéries et maigres défenses immunitaires. Les antibiotiques sont alors intervenus, un peu à la façon de la Cavalerie, à la fin des vieux westerns.
Ouf, j'étais en train de me noyer dans mes propres productions, je suffoquais !
Un simple diurétique a réduit cette invasion tandis que le traitement hospitalier traquait l'intrus sabre à la main.
Aujourd'hui je refais surface avec un soulagement non dissimulé : je revis.

J'ai quelques jours pour me remettre de mes émotions et reconstituer quelques réserves mentales et organiques. En effet, maintenant que le bilan des cinq protocoles reçus est acté*, je démarre une nouvelle thérapie. Lundi, je retourne à Léon Bérard pour une PCE, PhotoChimiothérapie Extra corporelle ou encore photophérèse.
Je suis prévenu : ça va être dur !
Si cela ressemble à ce que j'ai vécu lors de l'autogreffe, ça craint...
Je suis allé voir mon gestalt-thérapeute pour me préparer à cette épreuve.
Sans doute lui dois-je mon bon moral de ce matin.

Je suis entre deux périodes délicates, un bref interlude d'où je peux apercevoir mes soleils.
C'est bon.
Je redécouvre le monde extérieur, passagèrement peut-être, mais assurément avec plein d'envie. Je sais que ma situation actuelle me bride totalement mais aujourd'hui j'ai au moins des désirs.

Je ne sais pas quand le prochain traitement me rendra la main, mais je vous dis tout de même "à bientôt !".

___________________________________
* Le dernier, à base de Pomalydomide, s'est retrouvé en échec dès la troisième cure avec un marqueur explosé à plus de 1400. Début novembre le ratio des chaînes légères était déjà à 800. Pour mémoire, le seuil "haut" est fixé à 3,11 si insuffisance rénale. Bien moins en temps ordinaire...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ggpointdoc
  • : Lorsqu'un cancer s'invite alors que j'ai plein d'autres choses à faire...
  • Contact

Recherche

Liens