Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 17:59

Il y a trois mois, je postais mon précédent billet pour "dire" ma profonde tristesse en regard de l'actualité. Cette actualité riche de lendemains.
Trois mois plus tard, cette actualité est passée à une autre actualité. Charlie est déjà bien loin ! Presque oublié. Jours après jours, cette actualité persiste et signe. Ma déception et mon impuissance ont du mal à me rappeler que j'ai pu dire un jour que je faisais ma " part du colibri ".

Par contre mon myélome se charge très bien de me rappeler à son bon souvenir ! Je le soupçonne même de chercher à vouloir disputer une nouvelle manche dans la partie qui se joue entre lui et moi…
Légères mais régulières pertes d'appétit et de poids, de nouveaux positionnements des douleurs, pour l'instant non contrées par le Tramadol®.
Entre ces omniprésentes douleurs physiques et leurs indispensables anti-douleurs matin et soir…
Entre cette chimiothérapie quotidienne, trois semaines sur quatre depuis des mois (et même des années maintenant) et l'attente de l'inévitable rechute…
Entre nausées et incontournables crampes, parfois violentes, impossible d'oublier un instant ce compagnon de chaque… instant !

Si ! Il existe un moyen, un moyen pas si nouveau, d'ailleurs :
T'as mal aux dents ? Foules-toi une cheville dans l'escalier !
Piqûre, plâtres, kinésithérapie, muscles et os traumatisés sauront bien te faire oublier ta rage de dents… du moins pour quelques instants !
Donc, la solution, c'est : trouvez-vous (ou fabriquez-vous) un problème encore plus fort, encore plus puissant que le myélome.

Moi, ça y est, je crois avoir trouvé !
La crise d'adolescence de mon fils cadet…
Provocation, refus, menaces, insolence, la palette est large et variée.
Voilà, pendant quelques instants, le mental est bien occupé et, miracle : j'en oublie presque mon myélome !
Merci mon fils, merci Yanis !

À bientôt, Papa.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Adeline 06/04/2016 23:01

Pour moins penser au myélome, je n'en fais pas le centre de ma vie. Je ne lui consacre pas un blog, même si dans mon blog j'en parle un peu, je ne fais partie d'aucune association : je n'apporte rien et je pense que seuls les médecins peuvent faire progresser le traitement de la maladie. Tout cela m'a beaucoup aidée pour apprécier les choses au jour le jour malgré les difficultés - indépendamment de la maladie - que je rencontre dans ma vie.
J'ai simplement appliqué les conseils de mon oncologue qui m'a dit : n'y pensez pas. Vivez. Souvent j'ai mal, je prends alors des cachets contre la douleur, même si ça ne marche pas toujours.
C'est mon "truc", il marche bien pour moi.
Bon courage,
Adeline

Présentation

  • : Le blog de ggpointdoc
  • : Lorsqu'un cancer s'invite alors que j'ai plein d'autres choses à faire...
  • Contact

Recherche

Liens